Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2022

Atelier taille en vert chez les Pot'iront

Ce dimanche 22/05/2022, nous étions au verger des Pot'iront à Décines pour la taille en vert.


Potiront6.JPG  Potiront5.JPG

Avant de passer à la pratique, sécateur en main, nous avons parcouru les principes de la taille en vert. Au contraire de la taille d'hiver, cette taille d'été est pratiquée pendant la période végétative (= quand les arbres ont des feuilles et quand la sève circule dans l'arbre). On l'appelle aussi la taille de fructification car le but est de rediriger la sève sur les fruits au lieu de produire des rameaux indésirables qui poussent vers le ciel. On réduit le feuillage, ce qui mécaniquement diminue la vigueur de l'arbre. Les "corrections" consistent à supprimer les jeunes pousses ou gourmands à la base (ébourgeonnage) et à raccourcir les rameaux de l'année en laissant 5 à 6 feuilles (pincement).

On profite de cette visite du verger pour surveiller le développement des arbres et faire un suivi sanitaire. On a repéré des attaques de pucerons et d’araignées sur le feuillage, mais pas de zeuzère cette année (insecte xylophage qui creuse des tunnels dans le tronc).

Potiront2.JPG

Potiront1.JPG

Pendant cette visite, on supprime les branches cassées, le bois mort. On remet en place les tuteurs, on enlève les liens d’arcure. On éclaircit les bouquets de pommes et de poires pour obtenir des fruits plus gros et limiter l’effet d’alternance.

Dans un coin du verger pendant ce temps, Claire avait revêti son habit d’apicultrice pour s’occuper des abeilles.

Potiront4.JPG

En arboriculture, l’alternance est la succession de bonnes et de mauvaises récoltes. Au cours d’une belle année de floraison avec des conditions météorologiques favorables à la pollinisation, il y aura surcharge de fruits. L’arbre va corriger ce déséquilibre en juillet et août en ne préparant qu’un nombre restreint de bourgeons floraux pour l’année à venir. Au printemps suivant, les fleurs seront rares. Le pommier produira peu de fruits, cela entraînera une induction florale démesurée et beaucoup de fruits l’été suivant. Pour limiter les effets de ce balancier et éviter un risque de casse de branches surchargées, il faut délester le pommier en pratiquant l’éclaircissage des fruits.

Comment faire en pratique ?

Au cours de l’hiver qui suit une forte récolte, il faut s’abstenir de tailler. Le pommier aura peu de fleurs au printemps, il serait inapproprié d’en enlever.

Mais un an plus tard, le pommier reposé aura préparé beaucoup de fleurs. En mars, on taillera les branches faibles, ou mal placées, puis on arrachera les coursonnes en dessous d’une charpentière avec une main gantée, éventuellement les coursonnes latérales en ne laissant que les boutons floraux les plus rapprochés de la charpentière.

En mai/juin, on secouera légèrement l’arbre pour faire tomber les fruits malades et mal accrochés. Sur une branche charpentière, compter entre 8 à 15 fruits au mètre linéaire.

Pommier : conserver de préférence 1 à 2 fruits par bouquets situés au centre.

Poirier : éliminer les fruits du centre et conservez 1 à 2 poires à la périphérie (les fruits les plus gros sont à l'extérieur du bouquet).

Potiront3.JPG  Potiront8.JPG  Potiront7.JPG

Pour celles et ceux qui veulent découvrir la taille en vert, nous proposons 2 ateliers les samedis 04/06 et 23/07/2022 au verger-école de Vaulx-en-Velin. Inscrivez-vous par e-mail : LES CROQUEURS de pommes® - Vergers du Lyonnais (croqueurs-national.fr)

Écrire un commentaire