Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2022

Taille d'hiver au jardin d'Yvonne

Nous nous sommes retrouvés dans un jardin partagé de Villeurbanne en ce samedi 05/02/2022 pour pratiquer la taille d'hiver des arbres fruitiers à pépins.


On a jusqu'à la reprise de la montée en sève (fin mars) pour tailler les pommiers, poiriers et cognassiers. Au contraire, les fruitiers à noyaux se taillent après la récolte et non en hiver. La taille n'est pas une obligation, les arbres se débrouillent tous seuls dans la nature. Mais si on laisse faire la nature, l'arbre va produire des branches pour maximiser la surface foliaire (beaucoup de feuilles -> beaucoup de bois). Notre appétit pour les fruits nécessite de contrer la stratégie de l'arbre pour freiner sa vigueur de croissance et le contraindre à produire des fruits.

Une alternative à la taille est d'orienter les branches verticales vers l'horizontale en les attachant au sol ou au toit d'une cabane à proximité. La photo suivante illustre l'arcure pratiquée il y a 2 ou 3 ans sur un pommier de variété La Nationale (grosse pomme rouge originaire de Saint-Romain au Mont d'Or, 1860).

Yvonne2.JPG

Les branches horizontales produisent prioritairement des bourgeons à fleurs qui donneront ensuite des fruits. Les fruits étant à portée de main, la récolte est plus facile que s'il fallait monter sur une échelle. Cependant l'année suivante, le phénomène d'acrotonie reprend le dessus : de nouvelles branches verticales se forment à la recherche de la lumière. Il faut de nouveau intervenir pour réduire la vigueur de l'arbre et favoriser la croissance des branches charpentières.

Nous avons cette année pratiqué l'arcure sur le pommier Cusset, variété du nom du jardinier qui l'a découvert à la fin du XVIIIème siècle à Poleymieux (69). Elle est assez vigoureuse, peu sensible aux gelées printanières et au chancre.

Yvonne3.JPG

On attache les branches verticales au sol, à d'autres branches inférieures ou à la structure voisine. On induit ainsi une production de bourgeons à fleurs. Et on supprime ensuite les branches superflues pour faire grossir les charpentières. Voilà à quoi cela ressemble une fois le boulot fini :

Yvonne4.JPG

Merci à l'équipe sympathique du jardin d'Yvonne pour leur accueil dans leur petit coin de paradis, et à bientôt !

Yvonne1.JPG

Si vous êtes intéressés pour découvrir le monde fabuleux des arbres fruitiers, venez participer à notre atelier découverte samedi prochain à 10h à Vaulx-en-Velin. C'est gratuit, sur inscription, coordonnées ici : LES CROQUEURS de pommes® - Vergers du Lyonnais (croqueurs-national.fr)

Écrire un commentaire