Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2021

Croqueurs d'olives

Si vous hésitez encore à planter un arbre, nous sommes dans la période hivernale, propice au bon enracinement, il est encore temps de se lancer dans les plantations...


Et si vous avez besoin d'aide dans le choix d'une variété de fruitier, nous pouvons vous conseiller. Passez au verger un samedi matin ou envoyez-nous un e-mail à l'occasion.

Une association aussi vertueuse sur le plan environnemental que les Croqueurs de Pommes ne peut pas passer à côté de la thématique de l'évolution du climat. En vue de compléter le verger-école de Vaulx, nous avons hier matin planté un... olivier. Avec l'augmentation des températures et des hivers plus doux, ce type d'arbre est de moins en moins exotique en région lyonnaise. Nous lui avons choisi un emplacement de choix, avec une bonne exposition au soleil. Après avoir creusé un trou cubique de 50cm de côtés, les racines ont été enfouies dans un mélange de compost, de terre et de sable drainant. Un tuteur et 2 arrosoirs d'eau pour finaliser la plantation, et plus qu'à attendre la récolte pour croquer dedans !

Olivier.JPG

La communauté scientifique nous alerte depuis un certain nombre d'années sur la nécessité de changer nos modes de vie et de consommation. Les données sont factuelles : enregistrements de températures moyennes en hausse, observation de phénomènes météorologiques inquiétants, voire "hors normes". Après la prise de conscience des enjeux liés aux changements climatiques, il est ainsi urgent de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Car le réchauffement en cours de la planète aura des conséquences démographiques, politiques, économiques, sociétales, sans oublier les conséquences sur nos jardins et nos vergers, c'est à dire sur notre sécurité alimentaire.

La communauté scientifique nous indique aussi qu'il est possible de ralentir le phénomène, de le rendre acceptable, donc il y a de l'espoir. Mais cela passe par des actes forts au quotidien, pas seulement au niveau des décisions publiques. Finie la consommation à outrance, fini le gaspillage. Car c'est bien à vous, à moi et à chacun de nous qu'il revient d'éteindre la lumière, de baisser le chauffage ou de ne pas laisser ouverte la porte du réfrigérateur trop longtemps. Personne ne le fera à votre place ;-)

Texte inspiré de l'article introductif de l'almanach Croqueurs 2020 de Karl Legeay

Les commentaires sont fermés.